AU COSTA RICA

Dimanche 23 mars 2014 7 23 /03 /Mars /2014 17:47

Un "Tope" est un défilé traditionnel costaricien où tous les cavaliers (et cavalières) du pays se réunissent le temps d'une journée pour faire défiler leurs plus beaux chevaux.

bandeau.jpg

Le 23 mars dernier, avait lieu dans notre ville "le grand Tope" de Alajuela. Cette fête très populaire rassemblait sous un soleil de plomb plus de 2 400 cavaliers !

gros-plan

 cavaliers-groupe.jpg
 cheval.jpg  2-cavaliers.jpg

 Un style et une maîtrise parfaite et indéniablement beaucoup de charme ;o)

cavalier.jpg

jolie-copie-1

Un rendez-vous annuel à ne manquer sous aucun pretexte si vous venez à TACACORI EcoLodge au mois de mars et que vous recherchez l'authenticité pendant votre voyage au Costa Rica.

Bonne ambiance et Pura Vida garantie !

joie.jpg

P1130848.jpg
  botte.jpg Rejoignez-nous sur notre page FACEBOOK, pour découvrir l'album photos "les belles cavalières du TOPE 2014 de Alajuela"

  Cet article vous a plu ? partagez le sur :

Par TACACORI EcoLodge - Publié dans : AU COSTA RICA - Communauté : Amis Voyageurs Francophones
Voir les 0 commentaires
Jeudi 13 mars 2014 4 13 /03 /Mars /2014 22:26

Connaître un village, ce n'est pas simplement y vivre. Il est nécessaire de découvrir aussi ses coutumes, ses traditions, son histoire.

Voici donc l'histoire de TACACORI, le nom du hameau où nous vivons, le nom de la rivière qui délimite notre terrain (le Rio TACACORI) et tout naturellement le nom que nous avons choisi de donner à notre EcoLodge.

ETIMOLOGIE DU MOT TACACORI : Le Tacaco

Le TACACO est une cucurbitacée endémique du Costa Rica. La partie commestible de ce légume est composée d'une pulpe contenue dans une sorte d'amande fibreuse dans laquelle se trouve un gros pépin plat au goût amer qu'il faut extraire avant de déguster le légume.

Le TACACO mesure environ 6 cm de long et présente une forme semblable à la pointe d'une flèche.

Dans le livre de Jorge Leon et Luis J. Poveda, à la page 636, on apprend que le  " 
TACACO : Sechium Tacaco : "Le tacaco est la seule plante cultivée endémique du Costa Rica et sa culture est encore restreinte à ce pays".
Ce qui nous porte à croire que probablement TACACORI pourrait être l'endroit où est apparue pour la première fois cette espèce de cucurbitacée. Une bonne raison pour les habitants de conserver la mémoire et la culture de cette espèce.

tacacos-copie-1


Sa culture se concentre effectivement dans la région centrale. Le fruit se mange tendre et mûr, cuit et peut se garder en conserve.
Les costariciens le déguste tout simplement cuit à l'eau accompagné d'une mayonnaise.

Petite démonstration :o)

 

mais ... TACACORI alors ?

L'histoire raconte que dans des temps anciens, quelques familles de la ville d'Alajuela possédaient des parcelles de terres rue Gonzalez où il avaient l'habitude de venir à cheval ou a pied pour cultiver et récolter des fruits et légumes. On y récoltait à l'époque beaucoup de Tacacos.

De jeunes enfants, qui ne savaient pas bien prononcer "TACACOS DEL RIO" (les tacacos près de la rivière) disaient souvent pour simplifier :
- "Papa, allons chercher des TACACO-RI" ou
- "Maman, je jaimerais bien manger des TACACO-RI" ...

et c'est ainsi que, petit à petit, le O de riO a disparu du language, et que les habitants de ces lieux ont commencé à l'appeler "TACACORI".


TACACORI EcoLodge

 S'il existe un produit de la terre endémique au COSTA RICA et qui représente vraiment l'identité culinaire nationale (en plus de l'identité culturelle et son idosyncrasie) c'est donc bien le TACACO !

On  pouvait difficilement trouver meilleur choix d'un nom que "TACACORI" pour notre EcoLodge, vous ne trouvez-pas ? ;o)

  ....

En savoir plus ?

- Comparatifs de linguistes et lexicologues ici (en espagnol)
- Cuisiner les Tacacos ici (en espagnol)


Cet article vous a plu ? partagez le sur :

Par TACACORI EcoLodge - Publié dans : AU COSTA RICA - Communauté : COSTA RICA
Voir les 0 commentaires
Jeudi 11 avril 2013 4 11 /04 /Avr /2013 23:59

Une quarantaine d’écoles et collèges de la province d'Alajuela, ont don le ton à la festivité patriotique de ce jeudi 11 avril 2013, en commémoration au 157ème Anniversaire de la Bataille de Rivas Juan-santamaria.jpget de l'acte héroïque de Juan Santamaría le héros national contre l'armée de William Walker.

manifestants







(
Statue de Juan Santamaría, du
sculteur français Aristide Onésime Croisy)

Si le Parc Juan Santamaría a été l'épicentre de cette commémoration qui a noté la présence de la Présidente de  la République, Laura Chinchilla, du Ministre de l'Éducation, et d'autres membres du Gouvernement. J'accompagnais une cliente de TACACORI EcoLodge à cette fête mais il ne nous a pas été possible d’approcher la tribune officielle pour écouter le discours présidentiel.manifestants2.jpg

Un mouvement de protestations concernant le nouvel axe routier  San-José/San Ramon est venu troubler les festivités et un important service d’ordre a interdit l’accès de la place au public.

La manifestation s'est assez rapidement dissipée et le défilé des enfants a pû commencer comme chaque année dans les rues d'Alajuela, et sous un soleil de plomb !

Voici quelques intantannés du défilé de cette fête patriotique du 11 avril.

Couple.jpg
 bandas3.jpg
 Bandas-1.jpg  char
 Bandas5.jpg  Bandas4.jpg

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur : 

Par TACACORI EcoLodge - Publié dans : AU COSTA RICA - Communauté : COSTA RICA
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 3 mars 2013 7 03 /03 /Mars /2013 00:11

Pour la première fois dans l'histoire le Costa Rica accueille un événement olympique. Les Jeux d'Amérique centrale San José 2013, ont été inauguré officiellement le 3 mars au Stade National sous un ciel menaçant et venteux.

stade-drapeau-jo

Le spectacle "Costa Rica Pura Vida" a débuté avec la présentation des drapeaux des sept provinces ticas et par un défilé de chevaux. Les délégations internationales ont ensuite l'une après l'autre défilé, avec en tête le Belize et pour finir le Costa Rica. Au total 2 738 sportifs venus des sept pays d'Amérique Centrale. 

Le chanteur herediano, Humberto Vargas, a interprété   l'Hymne National du Costa Rica, pendant lequel cinq personnes, vêtues de blanc, ont hissé le drapeau olympique dans le stade national.roues.jpg
La cérémonie d’ouverture
offrait un spectacle  de deux heures magnifique, à laquelle ont pris part 1.410 artistes, parmi eux 200 danseurs habillés avec des tenues traditionnelles, ont présentés diverses chorégraphies sur des musiques typiques costariciennes. Un projet technique coordonné par Alfonso Gallego, superviseur technique du Cirque du Soleil et rythmé par un orchestre Symphonique.mer.jpg

A la tribune officielle   la présence de la Présidente Laura Chinchilla et du maire de San José, Johnny Araya qui ont tous deux fait un discours officiel d'ouverture des jeux.

Les grandes roues de couleurs, (Compagnie Dans off), les acrobaties aériennes (Paraddax) puis l’apparition de « Vulcano », robot mécanique géant, (groupe catalan la Fureur dels Faus) ont marqué cette grande fête qui a touché le coeur des Costariciens.

robot-lumieres.jpg

Paulo César Wanchope (footballeur) a ensuite parcouru le stade, brandissant la torche olympique, coureur.jpgmais l’honneur d’allumer la flamme est revenu à  la nageuse Sylvia Poll  (première médaillée olympique du Costa Rica).flamme
Le spectacle inaugural s’est terminé sur "Arriba, arriba" la chanson des jeux interprétée par la chanteuse Debi Nova et reprise en choeur par les milliers de participants tandis qu’un feux d’artifice géant illuminait l’immense stade national devant 35 000 personnes émerveillées.

feux-3.jpg
« Ce soir on vous met le feu », l’expression n’est pas usurpée ici au Costa Rica, puisque après la cérémonie, un incendie provoqué par le feu d’artifice s’est propagé sur le toit du stade. Heureusement,  sans conséquence pour le public et vite maîtrisé, il a laissé néanmoins une note d’inquiétude à cette soirée inoubliable.

incendie.jpgAvec un investissement de presque de ¢400.000 millions de colones, le pays attend maintenant la visite de quelque 10.000 touristes pendant ces jeux.

Par TACACORI EcoLodge - Publié dans : AU COSTA RICA - Communauté : COSTA RICA
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 7 octobre 2012 7 07 /10 /Oct /2012 00:25

Le long chemin

oeufs-copie-1.jpgUn oeuf tombe sur le sable, d’autres suivent...
Une centaine environ par tortue.
Des centaines de milliers en une nuit...


Quelques minutes plus tard,  à peine moins lourdes, les tortues retournent à la mer, abandonnant leur progéniture aux multiples prédateurs et autres dangers naturels...

Baby


 
C'est 45 jours plus tard environ, qu'avec beaucoup de chance, un bébé sortira de l'oeuf.

La chance, il lui en faudra encore beaucoup pour survivre sur cette plage et regagner l'océan où l'attendent d'autres dangers...


pano.jpg

C'est en 2003, que nous que nous sommes pour venus pour la première fois sur cette plage du Pacifique au sable noir. Une rencontre magnifique avec les tortues Olive Ridley de laquelle est né notre film "Le long Chemin".

Il raconte ce long et difficile parcours des tortues qui reviennent pondre sur la plage de leur naissance :

La grande arribada  

Si les tortues viennent ainsi pondre toute l'année sur cette plage, lors des grands rassemblements, appelées arribadas  (Arribadar, en espagnol signifie accoster, aborder) à l'époque de la saison des pluies et influencées par la lune, elles sont des milliers à se donner rendez-vous sur cette plage.

C'est  l'arribada "la plus importante au monde", un spectacle inoubliable et émouvant pour les curieux qui ont la chance d'assister au grand rendez-vous.

arribada-d-octobre-2012.jpg

Rappelons-le une fois encore (pour ceux qui font circuler une information erronée sur internet), que c'est aussi  le seul endroit où la population est autorisée à récolter légalement des œufs de tortue. En effet, durant cette période de nidification en masse, une grande partie des œufs est naturellement détruite par les tortues qui creusent à l'endroit même où d'autres sont venues pondre avant elles.

L'association locale de développement d'Ostional (ADIO) contrôle ainsi la récolte et la vente légale de 1 000 000 œufs par mois. Le projet est strictement et scientifiquement surveillé pour s'assurer qu'aucune incidence n'est faite à la population de tortues. Il s'agit là d'un véritable projet de développement durable au bénéfice double de l'homme et de la tortue.

Plage-tortues
rapaceLorsque les bébés sortiront de leur coquille, les véritables prédateurs les guetteront. La lutte pour la vie commence dès les premiers instants, les vautours se repaissent à loisir des oeufs tout frais puis des jeunes tortues,  des proies faciles et sans défense. C'est alors que les villageois d'Ostional se relaieront sur la plage pour  chasser les oiseaux avec des bâtons et pour garder la plage toute l'année pour lutter contre le braconnage. Suite à ces mesures, la population de tortues est redevenue stable.

Néanmoins, on estime que moins d''une tortue sur cent née à Ostional reviendra  un jour pondre sur la plage de sa naissance.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur :
 

Par TACACORI EcoLodge - Publié dans : AU COSTA RICA - Communauté : COSTA RICA
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

TACACORI EcoLodge (le blog)

DERNIERS COMMENTAIRES

RECHERCHER

RECOMMANDER CE BLOG

CALENDRIER

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

CREER UN BLOG

SYNDICATION

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés