EXPATRIATION

Vendredi 8 juillet 2011 5 08 /07 /Juil /2011 23:27

  Article dans l'Est Républicain

 

 

                                                                                                                      Lire la suite de l'article

 

Par TACACORI EcoLodge - Publié dans : EXPATRIATION - Communauté : Amis Voyageurs Francophones
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 11 janvier 2011 2 11 /01 /Jan /2011 04:41

24 Villes du monde traversées en 24 heures !
...avec un arrêt au Costa Rica, à San José, et plus précisément encore à Alajuela, 
pour retrouver notre témoignage d'expatriés et d'entrepreneurs au Costa Rica,


Un rendez-vous à ne pas manquer

LE 25 JANVIER 2011 à 22HOO*** (heure française)

« Est-il compliqué d'acheter un bien immobilier au Costa Rica, d'obtenir son visa de résidence, ou encore quels sont les secteurs porteurs, les avantages et inconvénients, quelle qualité de vie trouver ici ... » sont quelques uns des  sujets auxquels nous avons tenté de répondre en toute sincérité !

Le concept de l'émission

La 5ème édition de la série d’émissions « Les 24 heures Chrono de l’International » aura lieu les 25 et 26 janvier 2011, depuis les studios parisiens de TV5 Monde.

Cette émission réalisée en direct, permettra de faire le tour du monde en 24 heures (24 émissions d’une heure) et en 24 étapes dans une ville importante des 5 continents.

Chaque émission est l’occasion unique d’aborder avec les meilleurs spécialistes présents sur le plateau, ou par le biais de webcam depuis la ville traitée :

la présence économique française : opportunités d’affaires, création d’entreprise, environnement juridique, marchés d’avenir …
- la vie des français sur place : s’installer et y trouver un emploi, le coût de la vie, les différences culturelles, l’intégration sur place, la santé …

Plus de 100 entreprises, PME ou grands groupes, et environ 200 expatriés apporteront leur témoignage unique et leur expérience, en images :

De Almaty en passant par Anvers, Boston, Budapest, Chongqing, Jakarta, Kobé, Lodz, Manchester, Manille, New York, Oslo, Ottawa, Rio de Janeiro, San Diego, San José, Seville, St Denis de La Réunion, Sydney, Tanger, Tunis, Vilnius jusqu’à Yaoundé.

Plus d'informations et ici : programme complet de l'émission. 




Par TACACORI EcoLodge - Publié dans : EXPATRIATION - Communauté : Amis Voyageurs Francophones
Voir les 0 commentaires
Lundi 19 avril 2010 1 19 /04 /Avr /2010 02:36
 
trogon

"La Illusion" c'est aussi un nid d'aigle, une cache secrète au milieu de la forêt primaire, réservée.... aux initiés et d'où l'on observe une faune et une nature encore totalement préservées. 

laillusionÀ deux petites  heures de Tacacori EcoLodge en voiture. Le soleil. La douceur de vivre, l'hospitalité, l'amitié. C'est ici que Muriel et Jean-Dominique ont décidé d'ouvrir leur future maison d'hôtes. Muriel et Jean-Dominique, ce sont nos tout premiers visiteurs, ceux qui ont connu le projet TACACORI dans ces toutes premières ébauches, qui ont suivi chacune des étapes de notre projet.

Ils sont arrivés au Costa Rica il y a 6 ans et à Montaňa Grande ils ont acheté une propriété de 200 hectares, recouverte d'une végétation magnifique. C'est ici qu'ils ont décidé de vivre. Ils ont construit au cœur de cette finca une jolie villa  avec piscine, qui sera bientôt accompagnillusion-soleil-couchant.jpgée d'une première casita pour les invités.

Dans quelques mois, ils seront à leur tour, comme nous à un tournant de leur vie. Leur établissement, "La Illusion", devrait être terminé l'an prochain ou l'année suivante nous glisse Muriel qui a déjà dû faire preuve de patience pour mener à bien son projet. Car ici, si tout est possible, en revanche, il faut du temps.... Le temps : une dimension toute relative au Costa Rica ;o)

D'ailleurs, il s'est arrêté pour nous pendant deux jours passés en leur très charmante compagnie à "la Illusion". Quelques instants d'émerveillement partagés devant la nature...

singe

Par TACACORI EcoLodge - Publié dans : EXPATRIATION - Communauté : Amis Voyageurs Francophones
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 18 décembre 2008 4 18 /12 /Déc /2008 15:11

Avant d'ouvrir ce blog, je suis bien sûr allée faire un tour sur d'autres blog, voir ce qu'il s'y passait, ce qu'on pouvait y raconter de pertinent pour le lecteur J'avais des choses à dire sur les réactions des gens à qui vous dites que vous partez.
Et alors, j'ai trouvé ces lignes, si bien écrites et tellement proche du message que moi-même je voulais faire passer que j'ai décidé de vous les livrer telles quelles.
Pour vivre actuellement exactement cette situation, je vous les fait lire mais vous invite aussi à parcourir le très intéressant blog d'Anne Lise avec pour décors un autre coin de paradis (la nouvelle calédonie).
Je sais maintenant que les amis qui nous resteront seront les vrais amis, ceux que l'on garde pour la vie quelque soit la distance qui nous sépare.


"Dans la vie, il existe plusieurs moyens de faire le tri autour de soi, et de repérer les gens qui en valent la peine.
On connaissait déjà la technique du gouffre, très simple d’application : quand tu es tout au fond du gouffre, regarde qui est encore là pour te tenir la main, et n’a pas déguerpi en courant.
Alors je vous offre une autre technique pour se débarrasser des boulets, des gens pas si sincères que vous le pensiez, bref une occasion de faire un beau ménage de printemps autour de vous.

Récemment, le z’homme et moi avions donc fixé la date de notre départ définitif ( pourtant encore loin) vers mon île de lumière. Au fil du temps, la majorité de nos connaissances ont été informées de cette nouvelle. Et au fil du temps, étrangement, des gens semblent disparaître de façon inexpliquée. J’ai bien songé à appeler Mulder et Scully à la rescousse, mais j’ai compris toute seule, grâce à quelques allusions bien placées de certains juste avant leur mystérieuse disparition…

Il est des gens qui pensent que dès lors que tu ne seras plus dans le même pays qu’eux, tu ne leur serviras plus à grand chose. Ben oui, attends, tu ne pourras plus aller prendre de verre avec eux ! Base de toute amitié, comme chacun sait, hé, oh, ben oui ! Alors autant mettre un terme à la relation maintenant, hein, pourquoi passer encore un an et demi à en profiter, ça ne sert à rien.
C’est vrai quoi, je ne présente plus aucun intérêt, puisque je vais me barrer. Logique, quand tu nous tiens…Certes, on pourra argumenter avec la divergence de projets de vie créant une distance, mais je suis naïve, pour moi l’amitié c’est plus fort que ça…

Expatriée depuis près de dix ans, j’ai conservé mes amis en Calédonie, parce que figure toi qu’internet existait déjà, et qu’en plus, avant ça, on s’écrivait. Des vraies lettres, si, si, avec du papier et de l’encre. Même qu’on les timbrait pour les envoyer, en léchant le dos du timbre, si, si. J’ai même une copine avec qui je correspond encore ainsi. Ces gens là, pendant dix ans, nous nous sommes croisés au fil de nos allers retour au pays, lors de leur venue ici de temps à autre pour des vacances, on s’est téléphoné, pour les coups durs, pour les anniversaires, on se trouve sur msn quand le décalage horaire le permet….
Bref, on y a mis du nôtre…Car oui, l’amitié à distance c’est possible et ça s’entretient. Quand on en a envie.

Cependant, je peux concevoir que la distance fasse peur à certains. Sans problème, chacun ses peurs, sa façon de voir les choses. Je conçois bien plus difficilement le fait qu’on “rompe” à l’avance. C’est un peu comme le mec qui te largue en te disant : ”je sais que je vais tomber amoureux, que je vais tout gâcher, qu’on se séparera et qu’on souffrira, alors arrêtons avant même d’avoir commencé, d’accord ?”. Tu visualises là ?"

Par Nad - Publié dans : EXPATRIATION - Communauté : COSTA RICA
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 28 octobre 2008 2 28 /10 /Oct /2008 00:05
S'expatrier, est  une décision difficile à prendre car elle implique de nombreuses conséquences d’ordre personnel et professionnel :  quitter ses amis, sa famille, vendre sa maison, quitter son réseau socio-professionnel.... mais, je pense que le vécu à l'étranger est une expérience enrichissante, épanouissante, valorisante car lorsqu'on vit dans un autre contexte on se transforme, on s'améliore et surtout on apprend chaque jour.

Il faut savoir aussi pourquoi on part. Partir pour fuir, partir par obligation, partir parce qu'on ne se sent pas bien là ou l'on est pourrait être traumatisant.
Il faut donc partir comme on part en voyage avec sa conscience, avec sa raison et avec une vraie envie de découverte. Il faut partir avec l’ouverture d’esprit de celui qui est curieux et qui cherchera à s’adapter.

S’expatrier signifie laisser sa place ici et en prendre une autre ailleurs. Quitter le certain pour l’incertain... Aussi, il faut bien préparer son départ. Dès que la décision de partir est prise, il faut se pencher sur les motivations profondes de cette décision, il faut s’équiper d’outils et de techniques pour l’observation et la compréhension interculturelle. Il faut aussi être préparé à faire face sans doute à certains moments à la nostalgie voire pire, à la déprime, aux déceptions, aux désillusions...???.

Enfin, il faut chose essentielle avoir des projets pour cette nouvelle vie. Ces projets pour Patrick et moi, c'est TACACORI Ecolodge.
Au fil de se blog vous allez apprendre à nous connaître et nous vous proposons, si vous le souhaitez, de partager cette nouvelle page de notre vie.
Par Nad - Publié dans : EXPATRIATION - Communauté : COSTA RICA
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

TACACORI EcoLodge (le blog)

DERNIERS COMMENTAIRES

RECHERCHER

RECOMMANDER CE BLOG

CALENDRIER

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

CREER UN BLOG

SYNDICATION

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés