Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 23:52

Playa

De retour pour quelques jours à Bocas del Toro au Panama. Retour à l’ambiance caribéenne, aux surfeurs, backpackers à chemises fleuries,  reggae-music partout, dreadlocks… ici, j’ai toujours  le sentiment d’être en Jamaïque. Enfin, je n’en sais rien en fait, car je ne suis jamais allée en Jamaïque ;o) ... mais quelques jours dans cet archipel où le mot "tranquilo" s'est réincarné en une sorte de mantra, passent paisiblement, à se reposer, à profiter de la mer, à déguster de bonnes spécialités culinaires…
nadpalmito-copie-1.jpg
Dès le lendemain nous hélons un de ces taxis pick-up jaunes pour rejoindre Bocas del Drago, par la route cette fois. Journée de repos sur cette magnifique plage, à lire notre bouquin dans une paix royale, bercés par la brise maritime avant de longer la côte à pieds pour rejoindre Playa Estrella (la plage aux étoiles de mer) qui m’avait conquise au dernier voyage. Comme aucun paradis n’est parfait, nous nous faisons copieusement dévorer par de minuscules mouchettes noires qui semblent avoir colonisé une grande partie des plages.

Le jour suivant nous avons prévu d’aller observer les dauphins. Comme les itinéraires des tours proposés habituellement par les petites agences ne correspondent plus tout à fait à notre souhait, nous arrangeons un boat-trip privé pour deux. Pour pas cher, German notre capitaine met le cap sur cet archipel où il semble toujours y avoir un nouveau coin de paradis à explorer. Nous voilà donc en route vers la baie des dauphins (Bahía de los Delfines) que nous ne tardons pas rejoindre et nous ne sommes pas les premiers en place si l’on en juge les 6 embarcations que je dénombre.

Un ballet de speed boat fonçant avec des moteurs vrombissants   dès qu'ils aperçoivent un aileron, les uns derrière les autres.... horreur ! ... German nous  montre même un touriste qui saute violemment dans l'eau bien que cela soit rigoureusement interdit. Ce n'est plus de l'observation mais de la "Traque" aux Dauphins .... Je me sens mal à l’aise d’assister à ce spectacle, d’y participer même par ma présence même si moteur coupé nous sommes pour notre part en retrait à quelques 200 m de l’animal.
rondespeed-copie-1            La "Traque" aux dauphins

Notre capitaine a une éco conscience. Il nous explique que la pollution, le bruit et l'agitation générés par les bateaux à moteur perturbent le milieu et la vie sociale des dauphins. Originaire de cet endroit il nous raconte qu’enfant il accompagnait son père ici et on dénombrait alors des centaines de dauphins. Aujourd’hui vers 9 h du matin nous en avons aperçu à peine quatre dont une mère et son petit. Le bruit des bateaux à moteur qui perturbe les fonctions d'orientation de ces animaux, constitue un facteur de stress considérable qui les poussent à fuir cette baie.

Depuis qu’il vient avec des touristes German a déjà aperçu dans cette zone deux dauphins morts. Il  témoigne aussi qu’un jour il a vu un dauphin tellement effrayé qu’il a sauté dans une embarcation, blessant au passage un touriste profondément à la jambe. « Oh my god » criaient les occupants, tout en mitraillant de leurs appareils le pauvre animal embarqué ! German réussit à calmer l’animal et à le remettre à l’eau, et d’après lui il a réussi à survivre…

dauphin

Photo de dauphin à distance "honnête"

Je suppose que des associations ou des capitaines -comme le notre- plus responsables, ont tentés d'alerter l'opinion publique sur ce problème mais rien n'y fait !  Le business passe avant l'écologie !

Si vous avez la chance de croiser des dauphins à Bocas del Toro ou ailleurs, restez en retrait et laissez-les venir à vous. Rappelez-vous que le monde marin est fragile. En bateaux, préférez un mouillage fixe et jetez l'ancre le moins souvent possible. Evitez surtout les herbiers de posidonie, où crustacés et poissons trouvent refuge. Sur ou sous l'eau, avancez doucement pour ne pas blesser ou effrayer les habitants de la mer.  Ne poursuivez pas les dauphins, et évitez de les nourrir car cela peut perturber leur comportement et leur écosystème. A la suite de cet épisode, j’ai trouvé cette lecture en ligne très intéressante :
http://www.sprep.org/att/publication/000648_whale_watch_guidelines_fr.pdf

Il est clair qu'il faudrait quand même instaurer d’urgence un numerus clausus du nombre de bateaux pouvant proposer cette activité à Bocas del Toro, car sinon je ne donne pas cher de la survie de l’espèce dans ces îles.

.... à suivre....

Partager cet article

Repost 0
Published by TACACORI EcoLodge - dans PAYS VOISINS
commenter cet article

commentaires

Michel & Lily Aniquet 21/03/2011 22:31


Ia orana de Polynésie Française (Bonjour en Polynésiens)

Nous sommes un couple de retraités Français et plongeurs installés depuis 6 ans à Rangiroa (Atoll de corail au milieu du Pacifique)
Votre article sur votre blog concernant les dauphins du Panama nous a interpelé...
Nous avons connu le même problème en mer rouge à "Dolphins reef". Un croissant de sable au centre de la mer rouge où la faible profondeur et l'absence
de prédateurs en avait fait une nuserie.Les femelle venaient mettre bas et élever leurs petit par dizaines.A l'époque,les marin Egyptisens coupaient le moteur pour y entrer et les mises à l'eau
même en tuba étaient interdites. Une nouvelle race de touristes est arrivée par la suite et la course aux dauphins s'est développée. Certains ont été bléssé par des hélices et peu à peu ce
sanctuaire a été déserté.
Depuis les autorités locales ont repris le flambeau et mis en place des règles strictes.Quelques dauphins sont alors revenus, mais ce ne sera plus jamais comme avant.
Rangiro et sa pase de Tiputa est un peu la Mecque de la plongée dans le Pacifique sud. Les grands requins, mantas et autres sont présents. Nous avons également une colonie de plusieurs dizaines de
dauphins tursiops (Les males peuvent atteindre 3 m).
Beaucoup de scientifiques et d'ecologistes de tout bord recommandent de ne pas toucher ces mammifères pour éviter de leur transmettre maladies et infections. Mais comment faire quand ce sont les
dauphins qui recherche le contact de l'homme ???
Cela à commencé il y a environ cinq ans. Une femelle surnommée "Touch my" est venue nous bousculer pour réclamer des caresses sur le ventre.Quand elle a eu un petit, elle est venue nous le
présenter, il mesurait à peine un mètre cinquante.Depuis d'autres femelles sont passées à l'acte. Elle viennent au milieu des groupes de plongeurs , choississent un membre du groupe humain et se
laisse toucher. Cela peu durer de quelques secondes à plusieurs minutes. Puis sans motif appparent, le contact est rompu et la troupe disparait dans le bleu.Les grands mâles sont plus timides, mais
"Parfait et Trésor" circulent entre les plongeurs sans les toucher...
Voilà, l'entente cordiale peut exister...Mais c'est toujours l'animal qui décide!
Félicitations pour votre site Internet et la qualité de vos informations.
2011 devrait nous voir faire une halte chez vous pour quelques jours.
Continuez dans cette voie.
Cordialement.
Mi-Ly (Michel & Lily)


TACACORI EcoLodge 23/03/2011 20:53



Merci Michel et Lily pour votre magnifique témoignage.
Comme vous me l'avez proposé, je viens de mettre le complément d'information et les magnifiques photos que vous m'avez très spontanément adressés sur notre page Fan dans Facebook où un article
est désormais consacré aux dauphins de Rangiroa.


Vos magnifiques photo viennent étayer mon article mais cette fois c'est une belle expérience car comme vous me l'avez expliqué les dauphins qui sont des Tursiops sauvages ne sont pas dans un
bassin, ne sont pas nourris et viennent de leur plein gré au contact des plongeurs. C'est absolument fabuleux déjà d'admirer vos images. J'ose à peine imaginer le bonheur que doit être une
rencontre de ce type.


Pour nos lecteurs vos textes et photos se trouvent sur notre page "Fan FaceBook"
(http://www.facebook.com/note.php?created&¬e_id=10150115069629613&id=54290438969#!/notes/tacacori-ecolodge-costa-rica/les-dauphins-de-rangiroa-polyn%C3%A9sie-fran%C3%A7aise/10150115069629613)


Merci, merci encore de nous faire partager ces merveilles et au plaisir de vous reçevoir dans la verdure de notre beau Costa Rica.


Hasta luego


Nadine



sylviane chamu 21/03/2011 13:10


J'imagine ton malaise, toi qui aimes tant les animaux !
Nous avons le mm pb en Baie de Somme avec les phoques : les gens veulent s'approcher, les mères s'affolent et s'enfuient en abandonnant les bébés...
Ton article est passionnant, j'attends le suivant ! grosses bises à tous les deux


Tacacori Ecolodge (Le Blog)

  • : TACACORI EcoLodge
  • TACACORI EcoLodge
  • : Un EcoLodge français à votre arrivée au Costa Rica, à proximité (15 minutes) de l'aéroport international San Santamaria (San José).
  • Contact

Bienvenue sur TACACORI Blog

 

 

qrcode

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de TACACORI EcoLodge
Vous découvrirez ici toute l’actualité de l’hôtel (promotions, photos, évènements, billets d'humeur, bonnes affaires...) ainsi que les actualités d'Alajuela et au Costa Rica. Dorénavant vous disposerez ici d’une fenêtre ouverte en permanence sur l'Amérique Centrale. Merci de votre visite. Nous attendons vos commentaires sur notre blog et qui sait votre visite à TACACORI Ecolodge ;o)

Welcome to our blog, we’re glad you’re thinking about a vacation to beautiful COSTA RICA. TACACORI Ecolodge, small hotel is a new place where guests from around the world can come to experience the beauty of the nature in Costa Rica.
After a long way by plane in your arrival or days of hiking, biking, walking or four whelle touring,, before coming back home, we offer to our gusts the best choice for relaxing. TACACORI EcoLodge is just 15 minutes drive from the international Airport of San José (Julan Santamaria Airport) Costa Rica. The coffee filds all left their mark on this region, there are many activites to do here but il you prefer you can also simple relax in our garden. The night skies and stars are beaufiful here, and the weather is quite good all year, so dont' worry about when to come. We hope you decide to stay with us. We look forward to welcoming you in our blog or in person in TACACORI EcoLodge.

                        Nadine ANTOINE & Patrick BELLORINI - Genéral Managers

Rechercher

Archives